Quel est votre problème ?

Un autre PV déjà classé sans suite


Comme Yoni, Chantal M. a écopé en janvier dernier d'une amende de 22 € pour « cigarette au volant. » Mais cette infirmière de Gironde n'a jamais payé son PV. Après avoir envoyé des courriers de protestation, la conductrice avait chargé M e Jean-Baptiste Iosca, un avocat parisien expert dans le droit routier, de la défendre. Ce dernier obtiendra que le PV soit classé sans suite. Il attaquera même la police pour abus de pouvoir. « La plainte est toujours en cours, rappelle l'avocat, mais le plus important est que ce cas fait désormais jurisprudence pour toutes les nouvelles affaires. La cigarette n'est pas interdite au volant. Ce qui est interdit, ce sont les activités prolongées avec des objets encombrants, qui gênent véritablement la conduite. »

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à votre demande, par le responsable de traitement du cabinet de Maître IOSCA. Elles seront conservées pendant 3 ans à compter de leur collecte par le service informatique du cabinet de Mr Iosca ou du dernier contact émanant de votre part.

Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et du Règlement Général sur la protection des données personnelles du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression, de limitation, de portabilité (lorsqu’il s’applique) et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en vous adressant au cabinet de Maître IOSCA, 40 Boulevard Malesherbes – 75008 Paris. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.