Quel est votre problème ?

Le Parisien : doublement du nombre de radars sur le périphérique parisien


«C’est hallucinant! Cette mesure spectaculaire n’a aucune valeur pédagogique », s’emporte Jean-Baptiste Iosca, avocat expert du Code de la route, à l’annonce du doublement du nombre de radars sur le périphérique parisien. « Cette décision n’aura qu’un effet tirelire, d’autant que les nouveaux appareils flashent désormais de dos. » Et d’expliquer très calmement : « Flasher de dos permet d’obtenir une sanction pécuniaire automatique du détenteur de la carte grise alors que, si vous êtes flashé de face, vous pouvez échapper à l’amende si la photo montre que ce n’est pas vous qui étiez au volant ce jour-là! »

Que cette augmentation considérable du nombre des radars intervienne dans un contexte de baisse sensible de l’accidentologie sur le périphérique indigne au plus haut point Me Iosca : « Alors que la tendance est bonne, la préfecture nous annonce qu’elle va mettre en place une répression encore plus forte. Voilà une façon paradoxale de récompenser les bons chiffres! »

Tout en remarquant que « les pouvoirs publics profitent comme par hasard des vacances pour implanter de nouveaux radars qui seront opérationnels à la rentrée », Jean-Baptiste Iosca s’interroge : « S’agit-il de sécurité routière ou d’impôt routier? »

Le Parisien, Publié le 5 juillet 2013

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à votre demande, par le responsable de traitement du cabinet de Maître IOSCA. Elles seront conservées pendant 3 ans à compter de leur collecte par le service informatique du cabinet de Mr Iosca ou du dernier contact émanant de votre part.

Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et du Règlement Général sur la protection des données personnelles du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression, de limitation, de portabilité (lorsqu’il s’applique) et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en vous adressant au cabinet de Maître IOSCA, 40 Boulevard Malesherbes – 75008 Paris. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.